Boulettes de viande, sauce aux champignons

Je vous partage un bon petit plat que mon amoureux prépare de temps en temps. Je pourrais manger ces boulettes de viande à même la poêle tellement elles sont bonnes. C’est pour ça qu’il en fait de grandes quantités, on en a pour plusieurs repas et il ne reste plus qu’à varier l’accompagnement : purée, haricots verts, riz… C’est pratique d’avoir des repas d’avance les semaines où l’on est pressés, mais vous pouvez évidemment diviser les quantités par deux.

Selon la taille que vous allez faire, vous pouvez compter environ 4 ou 5 boulettes par personne et par repas.

 

Sauce bolognaise

Ceci n’est pas la recette traditionnelle de la sauce bolognaise. Je ne mets pas de carotte ni de céleri, juste de la viande hachée, des tomates et du coulis. Le secret d’une sauce réussie, c’est de la laisser mijoter un bon moment. Environ une heure pour moi, parfois moins. Je vous conseille de goûter pour rectifier l’assaisonnement à votre goût. Je mets des herbes de Provence, du romarin et du basilic, parce que j’adore ces trois saveurs. Vous pouvez choisir d’en mettre qu’une ou de rajouter des feuilles de laurier.

Qui dit sauce bolognaise dit spaghetti, mais si vous avez envie de changer vous pouvez faire vos tagliatelles maison.

Poulet à l’érable

Au début de l’année, je cherchais une autre façon de cuisiner les poitrines de poulet. Je fais normalement une sauce à la moutarde ou une sauce teriyaki. Mais j’avais envie de varier. Alors un soir j’ai improvisé un petit mélange des deux et j’ai rajouté du sirop d’érable. Résultat ? Délicieux ! Pour ceux qui craignent le mélange salé-sucré, je vous rassure le sirop d’érable ne prend absolument pas le dessus. Il vient juste relever un peu le plat, c’est très subtile, mais ça fait la petite différence.

Je laisse mariner 30 minutes parce qu’on est souvent pressés, mais si vous avez du temps vous pouvez laisser au moins 1 heure.

Le poulet à l’érable est délicieux avec du riz et des légumes verts, ou avec une purée de chou-fleur !

Petite astuce : avant la cuisson, j’égoutte les morceaux de poulet pour garder un peu de sauce. Je fais cuire le poulet enrobé de marinade et ensuite je rajoute le restant de sauce pour finir de le caraméliser.