Pain de mie ultra moelleux

Le matin au petit-déjeuner, j’aime bien faire griller des tranches de pain de mie et les tartiner de beurre demi-sel. Rien que de l’écrire me donne hâte d’être à demain matin ! Mais avec le confinement, on ne trouvait plus de pain de mie à côté de chez nous. Par contre, on a trouvé de la farine et de la levure de boulanger. C’était en soi une petite victoire !

Je me suis donc lancée dans la confection de mon propre pain de mie. J’avais peur de ne pas obtenir cette mie si moelleuse, alors quand j’ai vu que j’avais réussi j’étais trop heureuse (oui, il m’en faut peu) ! Et quelle satisfaction de voir mon amoureux, en télétravail, se régaler et trouver le pain si moelleux ! Alors, ça vous tente d’en faire ?

Nous avons également d’autres recettes de pains si cela vous intéresse.

Pain semi-complet (sans cocotte)

Quel bonheur de faire son pain maison ! Dire qu’il aura fallu le confinement pour que je me lance ! Comme on ne sort plus de chez nous, même pour acheter du pain et que ça commençait à manquer, je me suis dit qu’il était temps d’essayer. J’avais depuis longtemps un paquet de farine complète qui n’attendait qu’à être utilisé.

Je vous avoue avoir eu une belle satisfaction à la découpe, une croûte croquante et une mie moelleuse : parfait ! Cette boule de pain a été plus que validée à la maison, tellement que je pense qu’on ira moins à la boulangerie après la quarantaine.

Petit conseil : pour bien conserver votre miche, enveloppez-la dans un torchon propre.

Note du 6 mai 2020 : je n’avais plus de farine complète pour réaliser ma recette, alors j’ai pris uniquement de la farine de blé T65. J’ai mis 400g de farine en tout et le résultat est parfait !

Amateurs de pain, nous avons également une recette de baguette au sésame, allez voir !

Brioche aux pralines

Ah la praline rose, cette amande enrobée de sucre coloré qui fait partie des spécialités de la région lyonnaise. Elle se mange telle quelle ou dans un dessert comme la tarte ou la brioche. Ma gourmandise à la praline préférée c’est évidemment la brioche, la plus célèbre étant celle de Pralus !

Un jour en faisant les courses, je tombe sur des pralines roses, un signe me dis-je. Et si je faisais une brioche à la praline ? J’ai hésité parce que Monsieur Pralus a mis la barre haute et que je suis la première à vanter les mérites de sa Praluline. Mais après tout pourquoi pas essayer ? C’est parti, je me lance ! Et je n’en suis pas revenue, j’ai réussi à faire une brioche à la praline moelleuse, gourmande et croquante ! Je n’ai pas la prétention de dire qu’elle est aussi bonne que la plus fameuse des brioches à la praline, mais je peux vous dire qu’elle est une bonne alternative, et faite maison en plus.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette spécialité régionale, n’attendez pas et testez ! Pour les Rhodaniens, vous m’en direz des nouvelles.

Et si vous regardez sur cette recette, je parie que vous aimez les brioches (on m’appelle Sherlock) alors allez faire un tour sur ces recettes !

Côtes de porc forestières

J’adore les côtes de porc ! Problème, elles sont souvent très sèches après cuisson et mon chéri n’adhère pas du tout. Pour éviter cela, rien de tel qu’une bonne crème forestière ! Servies avec des légumes ou des pommes de terre sautées par exemple, ces côtes de porc forestières sauront vous régaler.

Si vous aimez le porc, notre recette de rôti de porc au romarin devrait vous plaire ! Et si vous adorez l’association viande et champignons, nos boulettes sauce aux champignons devrait vous combler.

Mannele, petites brioches alsaciennes

Les mannele, ces petites brioches en forme de bonhommes, sont une tradition de la Saint-Nicolas en Alsace. Pour faire plaisir à mon amoureux qui est originaire de cette région, je suis allée en chercher en boulangerie le 6 décembre 2018. Mais à Lyon, en tout cas à côté de chez nous, je n’ai pas trouvé de mannele ! Alors j’ai décidé de lui en faire.

Ces mannele, entre brioche et pain au lait, sont aussi bons que beaux ! Ils se mangent seuls, accompagnés d’un carré de chocolat ou trempés dans une boisson chaude. J’avoue que j’étais fière de le voir si content et surtout de le voir se régaler 🙂 

Mayonnaise maison

J’ai toujours été admirative devant la mayonnaise de ma maman. Onctueuse, avec un goût incomparable à celle du commerce, elle est capable de relever n’importe quel plat. Avec cette mayonnaise, une macédoine devient un délice, du saumon froid laisse les papilles rêveuses… Et je sais enfin la faire !

Réussir cette mayonnaise n’a pas été sans effort. Si vous aussi vous avez bien du mal à réaliser une mayonnaise maison onctueuse et pas trop liquide, suivez le guide ! Pour ma part, je la fais au pied mixeur, mais vous pouvez aussi la réaliser au fouet classique.