Tarte chocolat-fraises

Les premières fraises sont là, on en profite ! On se fait de belles salades de fruits, c’est du bonheur. Sauf qu’une barquette contenait une majorité de fraises abîmées, alors pour ne pas les jeter j’ai pensé à les utiliser dans une recette.

L’accro au chocolat que je suis a tout de suite voulu faire une tarte gourmande. J’ai coupé mes fraises abîmées en petits morceaux, puis j’ai fait cuire le tout avec un peu de sucre et j’ai laissé réduire pour en faire un coulis onctueux ! Mon mari, qui télétravaille, sentait la bonne odeur du coulis depuis le bureau, il avait déjà hâte de goûter mon improvisation culinaire. Pour finir, j’ai déposé les quelques fraises fraîches non abîmées qui restaient sur la tarte.

Et je peux vous dire que la dégustation a été un succès ! Le coulis de fraises apporte une légère touche d’acidité qui s’associe à merveille avec la gourmandise de la ganache au chocolat. Les fraises non cuites subliment l’ensemble en apportant un peu de fraîcheur. Bref, c’est un dessert qu’on a adoré à la maison.

Envie d’une tartelette aux fraises ? Ou d’une tartelette chocolat-banane ? Allez voir nos recettes en cliquant sur les liens.

Mousse au chocolat sans oeuf

La mousse au chocolat, c’est clairement le dessert qu’on connaît tous. Aussi simple que rapide à faire, tout en étant gourmand, bref on aime ! C’est d’ailleurs tellement un classique, que j’avais créé une mousse chocolat-banane pour varier les plaisirs.

Cette fois, c’est une version sans oeuf que je vous propose. Je connaissais déjà l’ingrédient secret qui remplace les oeufs, le jus de pois chiche, mais je n’avais jamais encore essayé. Confinement oblige, on se débrouille avec ce qu’on a dans les placards à défaut d’avoir des oeufs. J’ai commencé par tester en mettant la même quantité de jus que de chocolat, erreur. J’ai incorporé le chocolat à peine fondu (donc très chaud) dans le jus monté en neige, erreur. Puis j’ai ajusté les quantités et j’ai obtenu le résultat mousseux que je souhaitais ! A la maison, on valide !

Est-ce qu’on sent le jus de pois chiche ? Pas du tout !

Véritable brownie gourmand

Le chocolat et moi, c’est une grande histoire d’amour. Mon gâteau fondant au chocolat est d’ailleurs un incontournable depuis mes 14 ans. C’est la recette que je fais régulièrement, une valeur sûre réconfortante. En novembre dernier, j’ai eu envie de varier et de faire plaisir à mon mari en réalisant un brownie pour son anniversaire ! J’avais déjà fait deux versions, l’une sans beurre et sans huile et l’autre sans gluten.

Cette fois, j’ai voulu le faire gourmand, comme un brownie digne de ce nom ! Et il est tellement savoureux qu’il a détrôné mon fondant au chocolat haut la main. Ce brownie est devenu ma nouvelle recette incontournable, celle que j’ai déjà réalisée 3 fois en 1 semaine et qui me fait saliver rien que d’y penser.

Depuis, à chaque fois que je fais ce brownie, je ne parviens pas à prendre de photo tellement il part trop vite. Si j’ai mis du temps à vous partager la recette, c’est simplement la faute à son côté irrésistible !

Brioche aux pralines

Ah la praline rose, cette amande enrobée de sucre coloré qui fait partie des spécialités de la région lyonnaise. Elle se mange telle quelle ou dans un dessert comme la tarte ou la brioche. Ma gourmandise à la praline préférée c’est évidemment la brioche, la plus célèbre étant celle de Pralus !

Un jour en faisant les courses, je tombe sur des pralines roses, un signe me dis-je. Et si je faisais une brioche à la praline ? J’ai hésité parce que Monsieur Pralus a mis la barre haute et que je suis la première à vanter les mérites de sa Praluline. Mais après tout pourquoi pas essayer ? C’est parti, je me lance ! Et je n’en suis pas revenue, j’ai réussi à faire une brioche à la praline moelleuse, gourmande et croquante ! Je n’ai pas la prétention de dire qu’elle est aussi bonne que la plus fameuse des brioches à la praline, mais je peux vous dire qu’elle est une bonne alternative, et faite maison en plus.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette spécialité régionale, n’attendez pas et testez ! Pour les Rhodaniens, vous m’en direz des nouvelles.

Et si vous regardez sur cette recette, je parie que vous aimez les brioches (on m’appelle Sherlock) alors allez faire un tour sur ces recettes !

Mannele, petites brioches alsaciennes

Les mannele, ces petites brioches en forme de bonhommes, sont une tradition de la Saint-Nicolas en Alsace. Pour faire plaisir à mon amoureux qui est originaire de cette région, je suis allée en chercher en boulangerie le 6 décembre 2018. Mais à Lyon, en tout cas à côté de chez nous, je n’ai pas trouvé de mannele ! Alors j’ai décidé de lui en faire.

Ces mannele, entre brioche et pain au lait, sont aussi bons que beaux ! Ils se mangent seuls, accompagnés d’un carré de chocolat ou trempés dans une boisson chaude. J’avoue que j’étais fière de le voir si content et surtout de le voir se régaler 🙂 

Cake pommes, cannelle et noisettes

J’adore l’automne, ses jolies couleurs, les chocolats chauds, les soirées série sous le plaid… et les petits plaisirs gourmands. L’association pomme-cannelle est une valeur sûre de cette saison ! Bien que je sois allergique à la cannelle, mon mari en raffole alors j’ai fait cette recette pour lui. « Délicieux et moelleux » sont ses mots pour décrire ce cake. J’espère qu’il vous plaire autant qu’à lui !

Nous avons d’autres recettes automnales à base de pomme, n’hésitez pas à faire un tour sur le site.